LaHoChi

En préambule

Nous connaissons assez peu de choses sur l’histoire du LaHoChi, et les informations trouvées sur le sujet ont tendance à toujours être les mêmes. Des auteurs comme Didier COMBÉ ou Christian KALAFATE , praticiens et enseignants LaHoChi, entre autres, ont contribué par leurs ouvrages en français (Lahochi et Manuel Lahochi) à faire connaître et comprendre les potentialités de cette technique de soin énergétique. Leurs écrits complétent le manuel de LaHoChi d’Élisabeth CHANDLER, une référence en la matière et le tout premier manuel en anglais à présenter cette nouvelle méthode énergétique. Il fut traduit en français par Jean CORNUDET.

La signification de « LaHocHi »

Le LaHoChi est une technique de soin énergétique naturelle, simple et puissante pratiquée par une personne initiée au préalable qui canalise cette énergie.

  • La : fait référence à la lumière, l’amour et la sagesse
  • Ho : fait référence au mouvement de cette énergie
  • Chi : est la force qui anime la vie

L’énergie LaHoChi canalisée est de très haute qualité vibratoire et se transmet par imposition des mains sur des zones spécifiques du corps. Cette énergie stimule nos capacités d’autoguérison tant sur les plans physique, mental qu’émotionnel, mais développe également nos capacités spirituelles et méditatives.

Recevoir du LaHoChi met le receveur (client.e), comme le donneur (praticien.ne), dans un état de conscience modifié. L’énergie apporte par sa douceur et sa chaleur une sensation de forte relaxation et procure un mieux-être général. Elle circule dans tout le corps et traite en priorité les besoins immédiats ou blocages de la personne qu’ils soient d’ordre physiques, mentals, émotionnels ou spirituels.

Déroulement d’une séance

Un entretien a lieu en début de séance pour définir la demande de la personne. Celle-ci reste habillée (sans chaussures) et s’allonge sur une table de massage pour recevoir le soin dans une ambiance musicale apaisante.  Un temps d’échange est également prévu après la séance pour permettre au receveur de faire part de son ressenti.

Le traitement comporte cinq positions de base couvrant la tête, le thorax, les épaules, les hanches et la région du cœur. Les mains sont très légèrement au contact du corps pendant 6 à 10 minutes pour chaque position. La sixième position d’une plus courte durée sert à purifier, équilibrer et harmoniser les centres chakras.

Une caractéristique unique de la technique LaHoChi est la mise en place d’ « un sceau de protection » autour du donneur et du receveur pendant la séance. Il protège chacun des énergies négatives libérées pendant le soin.

Chaque personne réagit différemment selon son histoire de vie. Des ressentis tels que la chaleur, le froid, des vagues, de légers picotements, une profonde détente, des images ou des couleurs, des émotions, … peuvent avoir lieu durant la séance.

De même, et ce n’est pas systématique, il peut arriver de ressentir de  l’inconfort comme un état de fatigue, l’amplification d’une douleur ou la réapparition d’anciens symptômes dans les deux ou trois jours qui suivent. C’est ce que l’on nomme une « crise de guérison« . Ces sensations sont dues à l’apport de l’énergie Lahochi et ne dureront pas. La « capacité d’autoguérison de votre corps est activée, voire amplifiée avec le passage de cette énergie » et vous êtes dans un processus de libération de blocages physiques et/ou émotionnels.

Des améliorations peuvent survenir dès la première séance. Toutefois, pour permettre à l’organisme de se rééquilibrer et en fonction du travail intérieur que la personne souhaite engager, il est conseillé de bénéficier de 3 à 4 séances espacées au minimum d’une semaine.

Quelques bienfaits du LaHochi
  • « Accélère le procéssus d’autoguérison et accroit les capacités psychiques
  • Aide à éliminer le stress, l’angoisse et l’anxiété
  • Contribue à dissoudre les troubles émotionnels
  • Aide à rétablir la qualité du sommeil
  • Retisse les champs d’énergie endommagés par la drogue, les accidents, les blessures anciennes et présentes de la vie
  • Travaille sur  les traumatismes, les programmations négatives, les tendances génétiques et les addictions (tabac, alcool, drogue…)
  • Équilibre la circulation du fluide crânien dans le cerveau et équilibre le système cérébrospinal
  • Ouvre les 21 centres d’énergie du corps ou le système d’anatomie des méridiens
  • Ouvre et nettoie le système des chakras
  • Élargit le champs d’énergie
  • Active le corps de lumière
  • Accélère la guérison et les dons spirituels »
    ….

Pour en savoir plus sur cette technique énergétique à travers une conférence « Découvrir le Lahochi » de Didier Combé, thérapeute énergéticien et auteur de l’ouvrage « LAHOCHI » : ici

Le soin LaHoChi ne se substitue en aucun cas à un diagnostic médical ni à un traitement médical. Il peut s’utiliser en complémentarité avec la médecine conventionnelle.

Un peu d’histoire

Le LaHoChi : une énergie universelle de vie !

Bien que la technique énergétique soit un système très ancien, la pratique du LaHoChi telle qu’elle est réalisée et enseignée est relativement récente. Elle est apparue en 1991 en Californie grâce à la canalisation de Fred SAILOR, un enseignant spirituel appelé Satchamar.

Transmis par le Maître Lao Tseu, Maître spirituel du chi, cet enseignement LaHoChi puise ses fondements dans la sagesse chinoise. La méthode n’intègre pas de symboles comme dans le Reiki et, tout comme cette technique, ne constitue ni un dogme, ni une religion.

A l’instar du Reiki, la technique du LaHoChi peut être utilisée pour le soin de la terre, des humains, des animaux et des plantes.

Lao Tseu en dieu taoïste avec l’éventail en main


Celui qui sait voyager ne laisse pas de traces.

celui qui sait parler ne fait pas de fautes.

Celui qui sait compter n’a pas besoin de boulier.

Celui qui sait garder n’a nul besoin de serrures pour fermer, ni de clés pour ouvrir.

Celui qui sait lier n’utilise pas de cordes pour nouer.

Ainsi le sage se consacre

A sauver les êtres humains

Sans rejeter personne.

Il se consacre à préserver les choses

Sans rien abandonner.

C’est là pratiquer la claire lumière.

Ainsi le juste enseigne l’injuste.

L’injuste est la matière du juste.

Ne pas révérer l’enseignement subtil

Ne pas respecter la matière brute

Amène grande erreur

Quel que soit le savoir.

L’essentiel est énigme.

Lao Tseu

Extrait du Tao Te King (« Livre de la Voie et de la Vertu »)